EuroCoc > EuroCoc Blog > Le dilemme de la programmation des voitures autonomes

Faut-il écraser le piéton sur votre chemin ou tourner le volant pour vous sacrifier ? Le dilemme de la programmation des voitures autonomes

Dilemma of self- driving cars infographic

Imaginez- vous dans une voiture autonome qui conduit à votre place. Vous êtes confortablement assis dans la voiture, en train de boire votre café du matin et vous en profitez pour regarder autour de vous, sans avoir à surveiller la circulation ni conduire. Mais ce moment idyllique est interrompu par la situation suivante, lorsque le programme logiciel décide de votre vie ou votre mort.

Assis dans une voiture autonome, vous passez un virage et vous trouvez sur la trajectoire d’une collision impossible à éviter. Il y a 10 personnes en face de la voiture et des murs solides des deux côtés. La voiture doit-elle faire une embardée et foncer dans l’un des murs ? Dans un tel scénario, il y a de grandes chances que la collision vous tue ou vous blesse gravement. Mais vous éviteriez à 10 personnes d’être renversées par votre voiture. Ou bien la voiture doit-elle tout essayer pour s’arrêter immédiatement, ce même s’il y a de grandes chances qu’elle touche ces personnes en vous sauvant ?

Une équipe de recherche de la Toulouse School of Economics a réalisé une étude au cours de laquelle 75% des répondants ont déclaré que la mort du conducteur en vue de sauver un groupe de personnes constitue la bonne solution d’un point de vue moral. La plupart des répondants se sacrifieraient pour réduire le nombre de victimes. Mais que faire dans le cas où un enfant se trouve sur le siège arrière ? La voiture doit-elle également se conduire de façon « morale » et sauver plus de victimes potentielles ?

Des situations similaires aux scénarios variés créent une zone grise pour la question du dilemme moral et la législation portant sur l’utilisation des voitures autonomes. Des chercheurs et des psychologues ont commencé à creuser la question : ils montrent clairement qu’avant de commencer à utiliser des voitures autonomes, les gens doivent savoir comment ces voitures vont se « comporter » dans de telles situations.

22. 02. 2016 / / 0 Commentaires

Commentaires