J'ai besoin d'un certificat de conformité Vérifiez le prix et commandez ici:

EuroCoc > Les voitures autonomes vont devoir apprendre à communiquer avec les piétons

Self driving car

Les voitures autonomes vont devoir apprendre à communiquer avec les piétons

La technologie essentielle au guidage et au contrôle d’un véhicule autonome (c’est à dire garder une voiture sur la route avec les bonnes coordonnées) ne représente qu’un des nombreux défis auxquels est confrontée la voiture autonome.

Il en existe un autre encore plus complexe : dans un futur proche, les voitures autonomes seront intégrées au trafic en même temps que les piétons, cyclistes, deux-roues et autres moyens de transport sans pilote automatique.

Une partie de ce défi consiste à pouvoir identifier les piétons et les autres véhicules, visuellement ou bien peut-être grâce à leurs smartphones. La rapidité de réaction des voitures autonomes dans un tel trafic varié sera un facteur décisif qui déterminera si celles-ci deviendront un élément participant à la prévention des accidents, harmonieux et positif pour la société ou bien si, inversement, elles deviendront des robots non-intelligents pouvant provoquer des blessures, voire la mort.

Le sujet central des évolutions actuelles concerne l’optimisation des voitures autonomes grâce à l’ajout d’une perception sociale adéquate. Nissan a dévoilé un nouveau concept au cours du Tokyo Motor Show. En plus d’une nouvelle batterie disposant d'une autonomie plus importante et du chargement par induction, ce concept a particulièrement attiré l’attention en raison de la méthode de communication utilisée entre les voitures et leur environnement.
Pour que les voitures équipées d’un pilote automatique deviennent dignes de confiance, leur style de conduite doit respecter des normes socialement acceptables. Elles ne doivent pas conduire de façon agressive, imprévisible ou incertaine. Les attentes sociales concernant la façon dont les voitures doivent se comporter dans le trafic varient en fonction de l’heure ou du lieu.

Afin de parvenir à une compréhension parfaite du comportement des conducteurs, Nissan a mis des dizaines de spécialistes à pied d'œuvre afin d’étudier les facteurs ethnographiques, le comportement des piétons, des cyclistes et des conducteurs de deux-roues dans le cadre d’un trafic où ceux-ci sont mélangés avec des voitures.   L'ingénierie cognitive est dirigée par Martin Sierhuis, un ancien scientifique de la NASA.

Le concept se base sur des signaux lumineux et de texte comprenant des messages tels que « Après vous », etc. Ainsi, les voitures commandées par un pilote automatique envoient des signaux décrivant leurs intentions, comme par exemple qu’elles vont vous laisser traverser la rue ou d’autres signaux de même nature. Regardez la vidéo de présentation pour en découvrir davantage à propos de ce nouveau concept : https://www.youtube.com/watch?v=9zZ2h2MRCe0