Skip to main content

Tout savoir sur l’importation automobile de voitures en Algérie

L’importation automobile en Algérie vient à nouveau d’être autorisée par les autorités, sous condition. Suspendue depuis un certain nombre d’années, cette pratique va concerner les voitures de moins de trois ans. Les concessionnaires vont à nouveau pouvoir choisir des véhicules à vendre provenant d’Europe ou d’ailleurs dans le monde. Ce renouveau est une amélioration significative pour le secteur de l’automobile en Afrique.

Comment amener une voiture en Algérie ?

Tout d’abord, les marques étrangères sont souvent plus avantageuses à l’achat dans les pays de l’Union européenne qu’en Algérie. Or, pour profiter de son bien, il faut pouvoir le transporter en Algérie avec la grande masse de voitures présentes sur le marché en ce moment.

Si l’utilisateur pratique l’export voiture Algérie, il faudrait d’abord que ce dernier soit en son nom ou qu’il soit sorti d’usine. L’importateur a la possibilité en Algérie avec sa voiture de prendre par ses propres moyens pour effectuer l’opération.

La première condition est que l’acheteur soit un étranger ou un Algérien résidant à l’étranger. Dans le deuxième cas, il peut faire l’immatriculation de sa voiture selon le certificat de changement de résidence (CCR).

Si les Algériens veulent rentrer définitivement, ils ne devront remplir les documents qu’une seule fois. Dans le cas où ils seront épargnés d’impôts, ils devront remplir ces conditions :

  • Disposer d’un véhicule neuf, qu’il soit utilitaire ou de tourisme
  • Ce véhicule doit être doté de certificat de conformité européen.

Une fois que ces conditions seront réunies, l’Algérien pourra prétendre valablement à l’obtention de la carte grise de son pays. C’est de la même manière que si ces conditions ne sont pas réunies, l’utilisateur ne trouvera aucune agence pour immatriculer son véhicule.

Comment obtenir son certificat de changement de résidence ?

Il faut d’abord être âgé de 19 ans et être fiché principalement au consulat tout en pouvant justifier de passer un séjour sans interruption de trois ans en Algérie après le dépôt du dossier. Par ailleurs, il ne faut pas que l’utilisateur ait bénéficié déjà d’un CCR soit en son nom soit au nom de son conjoint.

Combien coûte la location de voiture en Algérie ?

Si vous ne voulez pas importer une voiture, vous pouvez toujours procéder à la location voiture Algérie. Pour y parvenir, vous aurez à trouver une agence Web qui dispose des autorisations gouvernementales.

Pour les différentes procédures, vous devrez généralement donner des informations telles que votre âge, l’heure de la prise en charge de la voiture Algérie et son heure de retour. Vous aurez aussi à indiquer la ville dans laquelle le véhicule sera roulé et vous cochez une case s’il est restitué dans une autre ville.

Une fois que vous lancez la recherche, vous aurez la voiture indiquée et aussi les dernières garanties possibles. D’ailleurs dans ces cas, optez toujours pour l’agence qui vous permettra d’annuler votre commande sans frais.

Pensez aussi à vérifier l’état de service de ladite agence et les différents avis possibles participant ainsi à sa réputation électronique. En outre, les assurances ou les agences partenaires aussi participent à montrer le professionnalisme de la compagnie et sa notoriété. Ainsi, il serait utile de les contrôler pour avoir ainsi une voiture avec un excellent prix et une qualité sans doute.

Voici quelles sont les nouvelles réglementations concernant l’importation automobile en Algérie.

Obtenir un agrément pour importer des voitures neuves

Importer une voiture en Algérie oblige à demander divers agréments. Particuliers et professionnels sont obligés de réaliser plusieurs démarches pour ne pas avoir à se fournir auprès des constructeurs automobiles exerçant dans leur pays et proposant des véhicules à prix exorbitants. Peu de solutions étaient jusque là offertes aux habitants du pays nord-africain.

Le problème était le même pour l’importation d’automobiles en Algérie d’occasion. Grâce aux nouvelles mesures initiées en 2020 via la loi de finances, l’activité reprend également dans ce secteur. Le décret exécutif n° 21-175 fixe les règles pour chaque type d’achat de voiture en Algérie et l’article 14 donne accès à la liste des documents à fournir. C’est à l’importateur de demander l’obtention de l’agrément. L’article 110 revient quant-à-lui sur l’autorisation d’importation d’automobile en Algérie et précise les droits et taxes relevant du droit commun à acquitter lors de la transaction.

Quels sont les documents requis pour importer une voiture vers l’Algérie ?

L’importation de véhicules de moins de 3 ans est fortement réglementée. Différents documents sont demandés par les autorités pour que la transaction puisse avoir lieu :

  • un document prouvant que le véhicule est passé au contrôle technique dans un centre agréé par le ministère de l’Industrie ;
  • un document faisant référence à la pollution, prouvant que le véhicule répond aux normes actuelles et respecte l’environnement. Les normes d’émission sont par exemple listées sur le certificat de conformité délivré par le constructeur automobile ;
  • un certificat de la police des frontières certifiant qu’il ne s’agit ni d’un véhicule volé, ni d’un véhicule recherché.

Les importateurs ont à leur disposition des données concernant les prix des différents modèles pouvant être importés. Le choix de voitures en Algérie est contrôlé à divers niveaux. Par ailleurs, pour procéder à l’achat d’une voiture en Algérie, un compte devises doit être ouvert.

Obtenir son certificat de conformité pour acheter une voiture en Algérie

Le certificat de conformité européen permet d’obtenir une preuve que le véhicule respecte et suit les directives de la communauté européenne. Délivré par le constructeur, ce document officiel prouve que le véhicule provient d’une ligne de production spécifique. Déclarée conforme, la voiture est rattachée à un numéro de réception communautaire par type.

Le certificat européen est demandé lors de la première immatriculation de la voiture et reste obligatoire pour toute importation automobile en Algérie ou ailleurs.

Lors d’une importation d’automobile en Algérie, le certificat de conformité (COC) atteste des faibles émissions de CO2 et du respect des normes en vigueur. Ce certificat est valable tant pour les véhicules neufs que pour les véhicules d’occasion. Il peut être réalisé pour tout véhicule : 2 ou 4 roues de type L ou M1 et certifie l’homologation par le constructeur. En France, ce document est notamment requis pour l’élaboration de la carte grise.

EuroCOC prend en charge les demandes immédiatement et envoie le COC rapidement pour ne pas retarder l’arrivée de la carte grise.

La procédure EuroCOC pour aider les importateurs

EuroCOC vous aide à obtenir sans attendre indéfiniment votre certificat de conformité nécessaire à l’enregistrement de la voiture et à la délivrance d’un numéro d’immatriculation. Quel que soit le pays d’importation, un délai de livraison est garanti. La démarche est simple :

  • inscrivez-vous sur le site en cliquant sur la marque de la voiture (voiture de tourisme ou utilitaire) pour laquelle vous souhaitez un COC ;
  • cliquez sur « commander » ;
  • payez en ligne en toute sécurité grâce à la connexion cryptée.

Les documents reçus sont toujours authentiques et originaux. Reconnu à l’international, EuroCOC est membre de l’Association Européenne des Distributeurs Indépendants de Véhicules (EAIVT).

L’achat de voiture en Algérie suit des règles strictes. Si vous rencontrez des difficultés lors de la demande de votre certificat européen, vous pouvez appeler le service clientèle EuroCOC. Ce service s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels.

 

21. 10. 2021 juin 24th, 2022